Demande de devis

Nouvelle étude de Google sur le temps de chargement des pages web sur mobiles

Selon une étude récente de Google, le temps moyen nécessaire au chargement d’une landing page sur mobile est de 22 secondes. L’étude indique également que 53% des personnes quitteront une page mobile si elle prend plus de 3 secondes à se charger.

Autant dire que la page mobile moyenne ne répond pas aux attentes des utilisateurs et cela est valable pour tous les secteurs d’activité. Les gens veulent lire un article dès qu’ils cliquent dessus. Les acheteurs abandonneront leur panier sur un e-commerce si le site est trop lent. Les clients s’attendent à être en mesure de payer rapidement les factures sur les sites bancaires. Les vacanciers veulent des résultats immédiats lorsque qu’ils cherchent des avis sur Trip Advisor, etc…

Google a découvert que 70% des pages nécessitent 7 secondes pour que le contenu “above the fold” (la partie haute des pages web, que l’on voit en premier) soit chargé, alors que l’intégralité du contenu prend 10 secondes pour  être chargé totalement. Ce constat est plutôt négatif car on sait que la probabilité qu’un visiteur abandonne une page augmente de 113% lorsque celle-ci met entre 1 et 7 secondes pour se charger.

 

Le temps de chargement n’affecte pas seulement les pages vues, il affecte aussi les revenus. Les dernières données de Google montrent que les conversions sont plus faibles sur les mobiles que sur les ordinateurs de bureau, malgré le fait que plus de la moitié de tout le trafic web provienne de périphériques mobiles.
Après avoir analysé 900 000 annonces mobiles pour des landing pages couvrant 126 pays, Google est arrivé à la conclusion que « la majorité des sites mobiles sont lents et surchargés d’éléments ».

À lire aussi :  5 étapes clés pour rédiger une meilleure page d'accueil

Google donne plus de précisions : 70% des pages analysées pesent plus de 1 Mo, 36% plus de 2 Mo et 12% plus de 4 Mo. Pour mettre cela en perspective, une page de 1,49Mo prend 7 secondes pour se charger avec une connexion 3G.

Cela a une incidence directe sur la baisse des taux de conversion. Si le nombre d’éléments sur une page (textes, titres, images) passe de 400 à 6000, la probabilité de convertir les visiteurs chute de 95%.

Que doivent faire les propriétaires de sites internet ?

Google dit 30% des pages analysées pourraient économiser plus de 250Ko simplement en compressant les images et le texte. Google recommande de faire fonctionner votre site à l’aide de l’outil Test My Site, qui analyse la compatibilité mobile et le temps de chargement de la page sur mobile, puis la compare aux derniers benchmarks.

Pour plus de détails sur les derniers benchmarks de l’industrie sur la vitesse de chargement des sites sur mobile, y compris la façon dont ils diffèrent selon les différents secteurs du marché, vous pouvez consulter le rapport complet (en anglais).

Si votre site n’est pas encore optimisé pour les mobiles et qu’il obtient un mauvais score à l’outil de test de Google, nous pouvons vous aider à le rendre responsive.

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (18 votes, moyenne : 5,00)
Loading...

Publier un commentaire